Bonjour les audacieuses,

Comment allez-vous aujourd’hui ? J’espère que bien et que vous continuez à prendre soin de vous, même si pendant ces dernières semaines, nous avons beaucoup parlé de nouveaux outils pour mieux se connaître ou comment avoir une nouvelle activité, une nouvelle corde à son arc, comme le podcast, tout en se respectant et en prenant soin de soi.

J’avais envie de vous faire un solo et surtout de m’assurer que vous preniez toujours soin de vous, qu’à force d’avoir des éléments supplémentaires, des découvertes, des déclics, vous prenez de plus en plus soin de vous, que vous vous mettez toujours en priorité.

Et si c’est toujours difficile, comme toujours, beaucoup de douceur, d’indulgence et de bienveillance envers vous- »m’aime ». Acceptez-vous, prenez le temps, regardez pourquoi cela coince, et petit à petit, les déclics viendront et vous pourrez les ajuster. Et rappelez-vous, si j’y suis arrivée, vous pouvez y arriver. Enfin, pour moi, cela ne s’est pas fait non plus en un jour. Donc patience et douceur envers vous- »m’aime »

Aujourd’hui, pour ce court article, cette halte en gare, j’avais très envie de vous partager comment vous pouvez prendre soin de vous aussi en vacances et même en séjour organisé.

Et oui, c’est l’été, les vacances qui arrivent et peut-être que pour certaines, c’est déjà là ou bientôt, dans la semaine qui vient, et pour d’autres, même si ce ne sera qu’au mois d’août, peu importe, je vais vous partager mes trois astuces et vous dire comment j’ai réussi, même en voyage organisé à prendre du temps pour moi et à maintenir mes rituels.

1èrement, définir ses temps pour soi

Premièrement, j’ai défini les trois moments que j’avais besoin pour moi et que j’avais envie de garder, de conserver, quelle que soit l’organisation, la journée ou ce que nous allions faire. Donc, pour moi, le 1er, c’était un temps de méditation afin de pouvoir écouter des audios, car j’avais commencé un protocole que je devais continuer sans interruption. C’est pourquoi, aussi, j’avais besoin d’un temps pour moi, pour pouvoir profiter pleinement de ce nouveau protocole que je teste et pour pouvoir le faire dans les meilleures conditions. Et c’est aussi parce que cela fait partie de moi, j’avais besoin d’un temps pour moi. Donc, c’est un temps que j’ai défini et vous le verrez, forcément c’était plutôt le matin, au moment du réveil que je l’ai planifié.

Ensuite, il y avait toujours un temps de lecture, car vous le savez, cela fait également partie de mes plaisirs et de mes ressources. Et en voyage organisé, il y a plein de choses à voir, il y a plein de monde, il y a plein d’informations, c’est génial, j’adore cela, mais même si je suis générateur- manifesteur, j’ai moi aussi besoin de temps pour moi seule.

Et enfin, je voulais pouvoir aussi flâner, contempler, savourer, prendre le temps, même si souvent en voyage organisé, c’est synonyme, un peu de course, de temps définie, délimitée où on ne peut pas aller forcément à son rythme. Or, là, j’avais quand même décidé de profiter, même si ce n’était que 10-15 minutes d’un temps pour moi.

2èment, planifier ses temps pour soi

Deuxièmement, comment j’ai planifié ces 3 temps pour moi ?

Comme je vous le disais, comme je suis une élève tôt et que finalement pendant ce voyage, il n’y avait pas besoin de se lever ultra de bonne heure ni de faire les valises chaque jour, j’en ai profiter pour prendre ce temps pour écouter ces audios, méditer et y réfléchir, dès mon réveil. Et par moment, je le prolongeais également le soir, après le dîner, avant de me coucher, car certains audios, certaines réflexions demandaient un peu plus de temps pour être approfondis. Et, voilà, comment j’ai réussi à garder ce premier temps pour moi.

Ensuite, les temps de lecture, c’était des temps que je n’avais pas forcément planifiés rigoureusement dans mon planning, car je devais m’adapter, apprendre la fluidité et varier selon les journées. C’est pour cela que je lisais soit pendant le trajet en bus, par exemple, le guide ou un livre, mais aussi pendant les visites, car il y avait des écriteaux et des informations à lire pour apprendre ou mémoriser dans mon cas, plus facilement une information, même si nous avions une guide extrêmement précise, qui donnait beaucoup d’informations et qui était une passionnée. Et, si je n’avais pas le temps, je pouvais faire une capture d’écran avec mon téléphone pour pouvoir lire l’information à un autre moment comme le soir avant le diner.

3èment, saisir les opportunités

Ensuite, pour savourer, contempler et vraiment prendre du temps pour moi, là, j’ai saisi les opportunités (et c’est ma 3ème astuce) qui se présentaient à moi, car chaque jour était différent, la météo était différente,… Donc, je me suis laissée bercer par ce flot et je me suis vraiment amusée à voir quand est-ce que je pouvais prendre ce temps et ce temps a été vraiment différent chaque jour, même si par deux fois, j’ai eu le plaisir de savourer de bonnes glaces et de prendre le temps de déguster des parfums spécifiques et différents ou de pouvoir contempler les paysages magnifiques qui étaient devant nous ou, dans ce jardin botanique, pouvoir me reconnecter à ces arbres et à des arbres centenaires, magnifiques et uniques en leur genre, puisqu’il y a très peu d’espèces, surtout dans nos climats.

Conclusion et action

Donc, voilà comment, au fil de la semaine, malgré un planning organisé à l’avance, j’ai quand même réussi à garder mes trois temps pour moi.

Donc, vous aussi, pendant vos vacances ou avant d’aller en vacances, prenez ce temps pour définir le nombre de temps que vous voulez pour vous car cela peut être trois, six, peu importe, ou que deux, selon le temps que vous voulez y consacrer. Par exemple, si vous voulez prendre un massage ou si vous voulez faire une retraite, forcément, ce ne sera pas le même temps que si vous faites, comme moi, un temps de lecture, de méditation et de contemplation, par exemple.

En attendant, pensez à les planifier, à les définir, et ensuite, soyez adaptable.


Soyez audacieuse, laissez-vous porter par ce temps de vacances qui est différent, par la fluidité, par cette liberté que l’on a en vacances, surtout si vous n’avez pas les enfants pendant quelques jours ou plus, ou parce que, comme vous ne travaillez pas, vous aurez plus de temps pour vous.

Donc, apprenez à les planifier, à les tenir dans votre journée, tout en les adaptant, et en saisissant les opportunités qui se présenteront à vous.

Je vous souhaite de magnifiques vacances pour celles qui partent déjà, profitez pleinement de ce temps de pause, profitez-en aussi selon votre design humain pour prendre plus de temps pour vous, surtout si vous êtes manifesteur, projecteur ou réflecteur.

Et, si vous n’avez pas eu non plus le temps de pouvoir tester votre chronotype, votre rythme biologique, c’est peut être l’occasion, surtout si vous êtes seule, sans enfant, et sans rythme organisé comme moi, de voir à quelle heure vous vous levez naturellement, à quelle heure vous avez envie et vous commencez à avoir sommeil, pour voir et apprendre à mieux vous connaître, à savoir quels sont les temps les plus adaptés pour vous, selon les temps que vous voulez prendre pour vous et les pratiques que vous voulez mettre en place.

Voilà, j’espère que ce petit article vous aura plu, qu’il vous permettra d’avoir des déclics et de profiter pleinement de vos vacances.

Chouchoutez-vous, prenez du temps pour vous, prenez soin de vous et je vous dis à très vite !

 

PS : Si vous voulez écouter cet épisode ou le réécouter, vous le pouvez sur votre plateforme préférée (Apple podcast, Goodpods, Amazon music, Castbox, Spotify, Deezer, YouTube https://youtu.be/jm5rcfsMW4A) en tapant Osez une autre voie. Bonne écoute.

Laisser un commentaire